Chargement Évènements

« Tous les Évènements

LA PEINTURE AMÉRICAINE DE 1900 À 1970 – Normand Doré

7 décembre : 12 h 30 - 14 h 30

Veuillez noter que le local où se tiendra la rencontre du 7 décembre vous sera communiqué ultérieurement.


Les mercredis 9, 16, 23 et 30 novembre et 7 décembre, de 12 h 30 à 14 h 30,

en personne au local G1.133 et en ligne via Zoom. Il n’y a pas de limite pour la participation en ligne, mais le nombre de places en salle étant limité, il faut indiquer cette préférence lors de l’inscription.
Coût : 50 $ pour les personnes abonnées (60 $ sans abonnement)

De l’Ash Can School à la Soup Can School, c’est le sous-titre qu’on peut donner à ce cours sur la peinture américaine de 1900 à 1970.

Au début du XXe siècle, les peintres traditionnalistes dominaient l’espace pictural américain.  Les motifs fréquemment représentés étaient en lien avec les valeurs apportées par les Pères fondateurs : vastitude et magnificence des paysages, lutte pour la conquête du vaste territoire et portraits des hommes illustres.

Hopper, Hotel by a railroad

Un groupe d’artistes décida alors de tourner le dos à cette peinture traditionnelle pour favoriser des motifs tirés de la vie des gens ordinaires, comme celle vécue par les habitants des grandes villes, de New York en particulier. Comme ils représentaient souvent des rues sales, où traînaient des personnages esseulés et pauvres, on nomma cette école : l’Ash Can School (école de la poubelle).

Autour de la première guerre mondiale, les échanges entre Américains et Européens amenèrent les artistes du Nouveau Monde à prendre conscience de leur retard. Le grand choc des cultures eut lieu de février à mai 1913 à l’Armory Show à New York où les peintres américains ont carrément perdu la face devant les Européens.  Ils se heurtaient à des génies comme Picasso, Matisse, Braque, Kandinsky…. Et ils ne faisaient pas le poids.

Tranquillement, ils ont réagi.  Après d’autres courants réalistes, souvent en réaction au « modernisme », ils tentèrent d’intégrer les approches européennes à leurs représentations de la vie américaine.  Finalement, ils ont développé, vers 1950, un style tout à fait unique et original : l’expressionnisme abstrait.  Cette fois-ci, les artistes américains n’avaient plus rien à envier aux Européens.  Ils avaient su créer, eux aussi, un art de portée internationale.

Mais, en réaction à ce style souvent hermétique, d’autres artistes, suivant l’exemple anglais, vont tenter de revenir au réalisme. Ils représenteront des objets souvent tirés du quotidien et des bandes dessinées, comme les boîtes de soupes reproduites par Andy Warhol, qui vont fournir un surnom à ce style : Soup Can School.  En Angleterre, on l’appelait déjà de son nom véritable : le Pop Art.

Ce cours suivra ainsi les divers mouvements qui ont marqué la peinture américaine de 1900 à 1970 en lien avec les courants d’idées et les politiques de l’époque.

Plan du cours et peintres mentionnés

Bibliographie du cours

Animateur : Normand Doré, conférencier, diplômé en histoire de l’art

Détails

Date :
7 décembre
Heure :
12 h 30 - 14 h 30
Catégorie d’évènement: